S'inscrire

Témoignages

Lettre d’une patiente  • Juin 2018

Avril 2017, une étudiante en consultation clinique détecte une petite masse chez une patiente. Rien d’extraordinaire en apparence, et pourtant elle lui a peut-être sauvé la vie…

Extrait de la lettre de Mme D-K d’avril 2017 à l’attention de M. Guillaume, Directeur de HOLISTÉA :

 ► Cergy, le 27 avril 2017

Monsieur le Directeur d’HOLISTÉA,

Je me permets de vous écrire afin de vous faire part de la gratitude que j’éprouve envers HOLISTÉA et tout particulièrement envers une de vos élèves : Mademoiselle Léa H.

En juin 2016, souffrant de douleurs dorsales intenses, je me suis adressée à HOLISTÉA  pour avoir des solutions susceptibles d’atténuer, voire de faire disparaître ces douleurs.

Lors de mon premier rendez-vous, Mlle H. a tenu à faire un bilan complet avant tout traitement.

Voyant que j’avais une boule à côté d’une cicatrice abdominale, elle les a observées avec le plus grand sérieux.

Sur sa demande , je lui ai alors expliqué que j’avais été quatre fois opérée à cet endroit (sténose du pylore bébé, cure de hernie hiatale et de reflux en 1997, cure d’éventration à la même époque, récidive d’éventration en 1998 opérée avec la pose d’une plaque, puis à nouveau récidive d’éventration en 1999, la plaque s’étant détachée….)

Afin de  réparer les séquelles laissées par ces éventrations et faire en sorte qu’il ne s’en produise plus, un autre chirurgien a mis en place une prothèse parietex péritonéale de 15 cm sur 15cm.

J’ai donc conclu ce petit récit en minimisant l’existence de cette boule apparente puisqu’elle n’était pas douloureuse, la jugeant sans importance au point de ne l’avoir jamais signalée à un médecin.

Pas du tout convaincue par mon diagnostic, Mlle H. a été chercher un de ses professeurs. Ensemble ils m’ont fermement incitée à consulter un gastro-entérologue considérant qu’il était indispensable de connaître la nature de cette boule afin de pouvoir continuer le bilan.

A partir de ce moment, tout s’est enchaîné. Le scanner prescrit par la gastro-entérologue ayant révélé non pas une mais trois formations collectées,  j’ai consulté le chirurgien qui m’avait opérée en 1999.

Après avoir prescrit une ponction mettant en évidence la présence d’un liquide puriforme et suspectant le fait que ma prothèse, baignant dans ce liquide infecté soit infectée elle aussi, ce chirurgien ainsi qu’un confrère urologue, ont décidé de m’opérer simultanément d’une part au niveau épigastrique, d’autre part au niveau pelvien.

Ainsi, c’est grâce au sérieux, à la vigilance, et à la compétence de Mlle H., qualités qu’elle exerce  avec la plus grande patience et autant de gentillesse (ce qui m’a permis d’être en totale confiance, ressenti extrêmement précieux) qu’on a pu découvrir, à partir de la boule qui a retenu son attention et qu’elle a observée avec soin, l’infection que j’avais semble-t-il depuis très longtemps, voire d’après les chirurgiens, depuis plusieurs années…

Alors qu’en venant à HOLISTÉA, j’étais très dubitative quant à la nécessité d’un bilan approfondi avant d’entreprendre des séances d’ostéopathie, j’ai la preuve, par l’expérience que j’ai vécue, que ce bilan s’avère absolument indispensable puisqu’un petit symptôme peut en révéler de bien plus graves, telle cette infection que rien, si ce n’est une fatigue étrange, ne pouvait faire suspecter.

[…]

C’est pourquoi, je tiens à exprimer ici toute ma gratitude envers HOLISTÉA, par l’enseignement et la formation données aux élèves, et donc envers vous-même, Directeur de ce prestigieux Collège Ostéopathique Européen, et bien évidemment et tout particulièrement envers votre élève Mlle Léa H. grâce à laquelle j’ai sans doute, d’après les chirurgiens, échappé à une septicémie foudroyante qu’il aurait été difficile, selon eux, d’enrayer, et qui, par conséquent, m’a peut-être sauvé la vie…

Nul doute qu’elle saura exceller dans cette profession qu’elle a choisie pour le bonheur de ses patients.◄

4ème année FPS / Premiers pas en Clinique • Février 20184 année FPS

Les étudiants de 4ème année en Formation Initiale des Professionnels de Santé viennent de débuter leurs premières consultations à la Clinique HOLISTÉA.

« Aujourd’hui tout commence…
Le 2 février 2018 était le jour de notre première clinique. Nous nous sentions prêts à accueillir nos premiers patients, mais fébriles face à tout ce que cela allait impliquer.
C’est donc avec beaucoup d’émotions, entre excitation et appréhension, que chacun de nous a investi son box et enfilé sa blouse.
Dans les minutes qui précédaient l’heure des premiers rendez-vous, nous n’entendions plus un son. Notre concentration s’habillait d’un silence pesant seulement interrompu par le bruit des chaises, feuilles, stylos et tables électriques, quand Sophie1 a sonné le rappel. La salle d’attente était remplie, les MOS2 également.
Était venu le moment pour nous de devenir de vrais apprentis ostéopathes.
9h30. Le couloir se remplit de sourires, de bonjours et de bienvenues, puis nos regards se croisent, se saluent et se rassurent dans celui des voisins. Et les portes se ferment.
Pour la première fois en 4 ans, chacun son patient, chacun sa pièce.
Mais nous sommes professionnels de santé et le relationnel prend le dessus. A travers les murs, nous nous entendons. Ça parle, ça partage, ça rit.
Et parfois les voix et les doigts se tendent au passage de Sophie ou de Pierre3 dans le couloir, jusqu’à ce que la porte s’ouvre et que l’enseignant s’insinue dans nos dossiers bâclés, raturés, incomplets… et nous pose des questions…
Ce jour là, nous sommes tous passés par toutes les émotions quel qu’en soit l’ordre, mais la plus importante pour tous a été le plaisir.
Maintenant, chacun de nous a un classeur violet, que nous promenons fièrement à travers l’école, mais qui implique une autre étape allant de paire avec la clinique : le dossier… »
Virginie C.

_____________________________________________________________
1. Sophie LAMPEL : Ostéopathe DO, Senior – Responsable relation thérapeute-patient
2. MOS SF 36 : questionnaire de suivi du patient afin de réaliser des études statistiques
3. Pierre RAË : Ostéopathe DO – Encadrant clinique

Barbara. K. / Clinique HOLISTÉA • Novembre 2017

Barbara KDans le cadre de l’accompagnement des sportifs par le pôle événementiel d’HOLISTÉA Barbara K. nous raconte :

« Originaire d’Amsterdam, préparatrice physique spécialisée en V.T.T., notre première rencontre s’est faite sur le campus du Roc d’Azur 2017 à Fréjus*.
12 fois compétitrice du Roc d’Azur, j’ai eu un accident en 2013 qui a profondément bousculé ma façon d’être, ma perception de la vie est devenue plus floue, ainsi que les douleurs au niveau du cou et du visage, douleurs incomprises par la médecine clinique.
En 2017, J’ai décidé de consulter les ostéopathes sur le campus du Roc parce que mon objectif était de me détendre.
Suite à la consultation, mon entourage a commencé à remarquer chez moi des différences.
J’ai alors ressenti une certaine légèreté, les nuages se sont dissipés. Les maux de tête ont disparu et j’ai même amélioré mes performances, battant ainsi mon record en descente. De plus, je n’ai pas subi de contrecoup après la compétition, qui pourtant était là à chaque fois depuis 2013.
La prise en charge s’est faite de façon professionnelle dans l’esprit sportif du Roc d’Azur, avec une réelle convivialité.
Aujourd’hui, j’ai décidé de faire 500 km, entre Amsterdam et Cergy pour poursuivre la prise en charge ostéopathique avec le thérapeute qui m’a suivie sur le Roc.
Grâce au travail effectué sur moi, j’ai retrouvé une liberté de vie qui m’avait été retirée suite à mon accident.
Je remercie Thibault, l’école HOLISTÉA et particulièrement sa clinique pour cette exceptionnelle prise en charge.»

__________________________________
* Compétition sportive encadrée par l’école.

Clinique HOLISTÉA

DÉCOUVREZ HOLISTÉA EN VIDÉO